jeudi 30 mars 2017

Spooky et les contes de travers

Spooky est une petite fille qui possède un journal intime dans lequel elle confie ses aventures dans son monde de monstres et de contes de fées.



 Mon avis:
Cette BD m'attirait depuis un moment de par son côté graphique, je l'avais vu sur un catalogue au boulot, au salon de la jeunesse de Montreuil... Et donc en prenant la quête d'Ewilan j'ai craqué aussi pour Spooky. Sans trop savoir ce qui m'attendait. 

Alors si ce genre de dessins vous plait Spooky et les contes de travers graphiquement va vous ravir, l'univers un peu gothique est bien soutenu par le trait du graphiste et c'est pour moi le point le plus fort de cette BD. C'est une jolie BD en tant qu'objet, ce qui justifie son prix un peu élevé. Les petites annotations du journal intime sont sympathiques aussi. Mais (évidemment y a un mais) j'ai eu du mal à suivre cette BD, elle est découpée en plein de petites scénettes qui cependant se suivent mais très mal. Exemple: on a un petit mystère avec un pot de confiture et après avoir terminé cette BD je ne suis pas sûre d'avoir bien compris qui était le coupable. 
Le côté journal intime apporte de bonnes et de mauvaises choses. On lit un peu partout sur la page, pleins de petites anecdotes c'est sympa, il y a un petit jeu en plein milieu... mais ça rend la lecture difficile dans le genre fouillis. Donc au final je finis cette BD très insatisfaite, l'univers graphique est beau, j'adore mais la lecture est tellement ardue que je n'en retire pas un sentiment positif. Du coup, cela ne me donne pas envie d'acheter le tome 2, le lire peut être mais l'acheter non. 

Spooky et les contes de travers est disponible aux éditions Glénat au prix de 17€50.

La quête d'Ewilan en BD

Camille est une jeune fille qui découvre qu'elle a d'étranges pouvoirs. En effet, en traversant un passage piéton au lieu de se faire écraser par un camion elle se retrouve dans un autre monde face à une créature inconnue qu'un chevalier abat devant elle. Puis elle se retrouve de nouveaux dans son monde, dans la rue non loin du camion et de son chauffeur bien perturbé. Quel est cet étrange pouvoir? Qu'elle est la place de Camille dans ce monde étrange?



Mon avis (sans spoil): 
La quête d'Ewilan fait parti de ces livres de fantasy adolescente que je n'arrêtais pas d'entendre parler. Que ce soit par l'unique booktubeuse que je suis ou par mon chéri l'univers de Pierre Bottero était visiblement incontournable et du coup cela m'a donné envie de le connaitre. J'ai essayé par deux reprises de lire le début de la quête d'Ewilan mais je n'aimais pas le côté trop abrupt du début. Je n'arrivais pas à accrocher alors quand au salon du livre j'ai vu le tome 1 de la BD je me suis dit que j'allais lui donner une dernière chance de me plaire en l'abordant d'une autre manière. 

Verdict: ça passe mieux!Beaucoup mieux même! Le côté abrupt est toujours présent mais me perd moins puisque les images aident à ma lecture. Et justement la lecture se fait bien, les dessins sont efficaces et plutôt jolis, l'univers me plait. L'héroïne principale est attachante, forte et c'est un point qui m'importe beaucoup. Elle ne reste pas à ne rien faire lors des actions bien qu'elle soit en danger. Et les personnages qui vont l'accompagner dans sa quête sont tous attachants et on a envie de les découvrir un peu plus. Ce qui m'améne au petit bémol de cette BD. On sent qu'il y a moyen de les connaitre mieux (notamment en lisant les romans). Du coup oui j'ai plus envie de lire les romans maintenant et de réussir a dépasser ces premières pages qui me semblaient ardues. Du coup pari gagné pour moi!

La quête d'Ewilan est disponible chez Glénat pour le prix de 14€95.

dimanche 12 mars 2017

Ma vie sans moyen de contraception

Bonjour à tous! 

Le titre est peut être un peu racoleur mais j'ai envie d'ouvrir mon blog a plus de choses sur ce que je vis au quotidien, dans ma vie de femme ou tout simplement de moi même. Et ce genre de sujet en fait partie. 

Avant tout et comme d'habitude je parle de mon expérience personnelle, ce n'est pas celle de votre voisine ni celle du docteur du coin. Je ne vous donne pas de conseils ni vous incite à faire comme moi. 

Ceci étant dit entrons dans le vif du sujet. 

J'ai commencé les moyens de contraceptions à l'age de 17 ans, c'est venu assez naturellement en tête ne voulant surtout pas avoir d'enfant à ce moment là (et étant sexuellement active). Je suis allée voir une gynéco (qui me suis toujours à l'heure actuelle), lui demandant par quoi commencer sachant que je ne voulais pas commencer par la pilule me sachant étourdie. Elle m'a conseillé un patch (Evra) que j'ai commencé donc à mettre au bon moment. 
(Je suis sincèrement désolée de ne plus me rappeler de la posologie du patch cela fait maintenant 7 ans que je n'en mets plus). 

Mon aventure avec Le patch: 

Points positifs: Se pose facilement, la posologie est facile puisqu'il y a juste a l'appliquer pendant un certains temps, le prix.
Points négatif: Forme une tache rouge de démangeaisons à chaque fois, m'a créer une prise de poids, est assez stressant car peut se décoller donc on vérifie souvent qu'il est là.

J'ai fini par lui demander un autre moyen de contraception, j'en avais marre de ces taches qui se créaient à chaque nouveau patch et qui me démangeaient énormément. Elle même au vu de ma prise de poids à suggérer une autre méthode de contraception. 

Croyant que c'était a cause d'un trop fort taux d'hormones que j'avais pris du poids elle m'a fait passer sur la pilule que prenait ma mère à cette époque, elle avait un faible taux hormonale (Cerazette). Je me suis donc mis un réveil sur mon portable pour pouvoir la prendre.

Mon aventure avec la pilule à faible taux hormonal:  

Points positifs: Posologie facile, se prend tout les jours. 
Points négatifs: J'ai eu des saignements pendant un mois entier. 

Je crois que les points négatifs vous auront fait comprendre mon arrêt de cette pilule. Le trop faible taux n'allait pas à mon corps. Attention! Je ne dis pas que cette pilule si vous la prenez vous fera forcément ça comme je vous l'ai dit ma mère prenait ça pendant un long moment et n'a jamais eu de soucis avec. 

Nous sommes donc parti sur une pilule aux hormones naturelles: Qlaira. 



Mon aventure avec la pilule aux hormones naturelles: 

Points positifs: Posologie, le côté naturel donc mieux pour son corps. 
Points négatifs:L'oubli éventuel et il y en avait un autre mais je vais en parler plus loin ne vous en faite pas. 

Ouf Qlaira a marché j'ai donc continué pendant longtemps cette pilule sans avoir de soucis, quelques oublis mais heureusement pas de gros soucis vis à vis de ça. 
Lors d'un énième RDV avec ma gyneco nous avons parlé de changer de moyen de contraception non seulement pour les quelques oublis qu'il y a eu mais aussi pour l'autre raison que pour l'instant je vous tait mais que vous allez bel et bien finir par savoir parce que c'est à cause de ça que j'ai arrêter les moyens de contraceptions. 
Elle m'a conseillé l'anneau vaginal Nuvaring que j'ai testé. 


Mon aventure avec l'anneau vaginal: 

Points positifs: La posologie
Points négatif: il faut être à l'aise avec son corps (pour moi ça allait encore mais à mettre au début c'est un peu dur surtout si on n'utilise pas de tampons comme moi), le prix (c'est cher). 


J'avais quand même trouvé de bons moyens de contraception pour moi avec Qlaira et Nuvaring alors pourquoi j'ai arrêter? 
Cela faisait 6 ans que je prenais des moyens de contraceptions, 6 ans pendant laquelle j'ai eu une vie sexuelle mais... mais en prenant un peu de recul je me suis rendu très vite compte que le début de la contraception a coïncider aussi avec une baisse très significative de ma libido. J'ai bien mis 6 ans a m'en rendre compte parce que je ne comprenais pas pourquoi il y avait eu une période où tout allait bien de ce côté-ci puis pour d'un coup il y a eu un "déclic" qui a conduit a cette baisse. Alors sur le coup je l'ai plutôt mis sur le compte d'autre chose: la routine, le fait que je ne me sentais plus heureuse avec mon copain de l'époque et je pense que tout ceci a du jouer mais je me suis vraiment rendue compte que c'était a partir du moment ou j'avais commencer la contraception que ça avait merdé. 
Comme cette baisse me créait quand même du conflit au sein de mon couple il y a un an j'ai décider d'aller revoir ma gyneco. Je lui ai fait part de ma déduction en lui demandant évidemment son point de vue d'experte. Elle m'a dit que oui cela devait être ça, elle m'a fait arrêter l'anneau et depuis nous nous voyons moins souvent (au profit du porte feuille de la sécu!) 

Depuis, il y a eu du changement dans ma vie, nouveau copain avec qui je me sens plus à l'aise (ce qui aide) mais oui ma libido est revenue correctement. Donc je pense continuer ainsi pour l'instant. 

Bien entendu y a des inconvénients, je ne suis jamais tout a fait sereine et j'accueille mes règles mi-énervée mi-soulagée mais ça me permet aussi de me sentir un peu mieux dans le sens où je n'ai plus de contraintes (financières ou autres) vis à vis de ma contraception au quotidien. 

En somme, il y a du positif et du négatif dans tout les cas pour moi c'est juste une question de choix. Je préfère me sentir bien dans ma relation sur tout les points et de ne pas avoir de contraintes plutôt que de m'assurer à 90% de ne pas pouvoir être enceinte. Parce que j'ai changée en 6 ans, maintenant l'idée d'avoir un enfant me rebute moins. Je n'en veux pas forcément un là maintenant, mais je suis plus à l'aise vis à vis de ça. Vous pouvez le voir j'ai vu pas mal de moyens de contraceptions ce qui peut vous permettre de vous décider si vous chercher un moyen. Mais je n'ai pas tout tester peut être qu'il existe un moyen de contraception qui ne fait pas grossir, n’entraîne pas de saignements ni de pertes de libido pour moi... Mais pour l'instant ce moyen de contraception n'est pas mon choix.