lundi 26 février 2018

Une chambre à soi de Virginia Woolf

 "Une femme doit avoir de l'argent et un lieu à elle si elle veut écrire de la fiction." A la manière d'un roman, et s'appuyant sur l'histoire littéraire, Virginia Woolf retrace ainsi le cheminement qui l'a conduite vers cette célèbre thèse, qui reste incontournable de nos jours.


Mon avis:
Virginia Woolf fait partie de ces écrivains classiques qu'il faut connaître. Seulement, moi, je ne la connaissais pas du tout. Une chambre à soi est un chef d'oeuvre de la littérature féministe. Comme c'est une cause qui m'intéresse beaucoup je me suis dit que je devais essayer de le lire. Je faisais d'une pierre deux coups en lisant un auteur classique, un pamphlet (qui n'est pas du tout mon genre de lecture) et un livre féministe
A la lecture de classiques et surtout des classiques avec un style ancien, j'ai vraiment beaucoup de mal. Si je devait faire une analogie je dirais que j'ai l'impression de me retrouver devant un plat de grand chef où je comprend les goûts et la volonté derrière le plat mais où il manque quelque chose à mon palet pour savourer toutes les subtilités du plat. C'est pareil ici. Que ce soit Le père Goriot ou Une chambre à soi je me retrouve à comprendre l'essentiel mais où certaines phrases me paraissent peu digestes.  Le fil argumentaire de Virginia Woolf est clair mais la lecture a été ardue pour moi. J'ai beaucoup aimé les dernières pages plus directes dans lesquelles j'étais plus convaincue du génie de cette auteure comparé au reste du livre. 
Je crois sincèrement que j'ai lu trop tôt Virginia Woolf dans mon parcours de lectrice. Il faudrait que je réessaye plus tard avec une oeuvre de fiction pour voir si son écriture passe mieux. 

Une chambre à soi de Virginia Woolf est disponible aux éditions 10/18.

Last Day of June

(Je te préviens il y a un spoil du jeu dans cet article mais il est nécessaire pour que je t’en parle correctement. Il arrive cependant très vite dans le jeu donc je ne te divulgache pas beaucoup de choses).




Je suppose que tu t’es dit qu’avec l’arrêt de ma chaîne Youtube tu ne m’entendrais plus jamais parler de jeux vidéos. Et bien non, les jeux vidéos sont une passion que je continue pour mon plaisir personnel. 

Tu me connais je pense, j’affectionne les jeux vidéos par rapport à leur univers avant tout et lorsque le gameplay suit l’histoire c’est encore mieux. C’est comme ça que j’ai démarré des jeux vidéos comme Beyond Eyes, Don’t Starve et Ori and the blind forest. 

Lors de mes errances sur steam j’ai été interpellée par le visuel d’un jeu, qui en plus avait été primé à l'E3, ni une ni deux je regarde les critiques et me le prend dans la foulée. Mais comme il a fait partie de plusieurs jeux acquis en soldes je ne l’ai pas essayé tout de suite, mais il restait dans un coin de ma tête comme un jeu à tester. 

C’est lors des vacances de Noël, lorsque mon homme est venu chez moi que l’occasion m’a été donnée de voir le jeu. C’est mon homme qui jouait et je le regardais. 




L’ambiance est exactement comme je me l’imaginais simple et poétique. Le chara design des personnages vous semblera peut être étrange mais à moi il m’a beaucoup plu. Il n’y a pas de dialogue à proprement parlé et c’est notre imagination qui colle tout les bouts. 

Le scénario est simple, vous incarnez un homme qui revient en voiture d’une balade avec sa femme, ils ont un accident et sa dulcinée meurt. Vous avez la possibilité par un moyen magique de revenir dans le passé afin de pouvoir empêcher l’accident. 

J’adore la structure qu’ils ont mis en place, l’accident est lié à différents éléments, si vous en changez un ça va bouger tout mais recréer un soucis dans la grande machine temporelle . Le jeu vous force à revenir sur vos pas, à réfléchir à ce que vous faites. Last Day of June est assez facile et vous demande au final peu de temps pour le finir. Mais je le vois vraiment comme un jeu à la Beyond Eyes: c’est  une petite pépite! Une petite sucrerie vidéoludique qui est parfaite pour le propos qu’elle sert (en l’occurence l’acceptation du deuil) et qui se suffit à elle-même. 

En gros, si tu aimes les petits jeux solos, indépendants, avec un univers visuel et un gameplay cohérent je te le conseille. 





Last Day of June est développé par Ovosonico et édité par 505 Games et est disponible sur steam. 

lundi 19 février 2018

Une escapade dans le jardin des rêves avec Linshaena


Peut être que ça t'arrive de suivre sur différents réseaux sociaux un ou plusieurs artistes, inconnus ou non pour toi. Moi c'est le cas en tout cas. Et une des artistes que je suis le plus c'est Linshaena (que je vais surement abrégé en Lin tout au long de cet article).

Lin je la connais depuis plus d'un an maintenant, grâce à Vengega. J'ai commencé à la contacter pour une petite surprise pour lui, puis j'ai continué à lui parler. Et on a sympathisé notamment grâce à Immersion (une aventure minecraft auquel j'ai participé un petit peu). Je lui ai fait quelques commandes et ai profité de quelques concours qu'elle a organisée. 

J'aime plusieurs choses dans son travail. Déjà le fait qu'elle touche à tout. Elle fait des illustrations numériques, en aquarelle ou autres, des bijoux...Elle fait aussi des vidéos retraçant la création de ses illustrations.

Ensuite, il y a ce rapport à la création qu'elle a. La création c'est une passion  de famille pour elle, elle en fait avec ses parents et c'est important pour eux trois. Et tout l'amour qu'ils y mettent se voit dans ses illustrations. 

Ce qui me touche le plus c'est l'atmosphère de ses illustrations. Ses inspirations sont assez diverses mais rendent son univers cohérent. On peut y retrouver des références aux jeux vidéos, aux films, à ses connaissances...

Elle est agréable à suivre pour les petits événements qu'elle fait parfois, les concours mais pas que. Je suis particulièrement son calendrier de l'avant pour ses petites illustrations sucrées qui font l'effet de bonbons avant Noël. Il y a aussi le drawlloween qu'elle a fait avec des illustration plus dans le gothique, proche de l'univers de Burton. 

Et je vais évidemment te parler des commandes que je lui ai faite. Elle est à l'écoute et sait comprendre ce qui est important pour toi. Par exemple sur la petite illustration (qui a fait partie de son calendrier de l'avent 2017) que tu peux voir avec le couple. Il s'agit de nos personnages à mon homme et moi et elle a parfaitement retranscrit l'amour et la tendresse qui nous lie lui et moi. Elle n'hésite pas à revoir son illustration si certains détails ne te plaisent pas. Tu me diras que c'est normal mais certains artistes n'ont pas le recul nécessaire pour accéder aux requêtes de leur clients.

En un mot comme en cent n'hésite pas à aller découvrir son oeuvre sur sa chaîne youtube, son twitter ou son site internet.

Son illustration préférée. Elle et ses parents. Tu as désormais une idée précise de son univers!

lundi 12 février 2018

La première fois que j'ai rencontré mon chéri

Tu le sais peut être mais mon homme et moi on s’est rencontré sur internet, plus particulièrement avec Minecraft sur le serveur Terracube. Seulement, entre le moment où on s’est parlé et aujourd’hui (où nous sommes ensemble depuis un an et demi), il a bien fallu se rencontrer en vrai! Je te propose puisqu’on est proche de la saint valentin de vivre notre rencontre en vrai pour la toute première fois.

Pour se faire il faut remonter tout début Août 2016. Mon homme avait pris un billet d’avion pour venir me voir le 1er août au soir. Cela faisait un moment qu’on discutait ensemble, on se parlait tous les soirs, on s’entendait bien mais est-ce que la magie allait opérer en vrai? Cette alchimie magique entre nous allait-elle survivre à la rencontre en chair et en os?

1er août au soir, il arrive à l’aéroport d’Ajaccio. Retard de prévu, il patiente. Une heure de retard ça commence à faire beaucoup, je suis sur mon ordi mais je scrute le téléphone. Au bout d’un temps interminable il finit par me dire qu’un Canadairs est bloqué sur la piste. Je le sens mal. Il est tard, plus de 22h, je dis à mon père d’aller se coucher que je le réveillerai si l’avion décolle pour qu’il me conduise à l’aéroport. Mon copain finit par me dire qu’il ne décolle finalement pas ce soir, qu’il part dormir chez sa sœur et qu'il a été replacé sur un avion le lendemain matin qui arriverait dans les environs d’11h. Je suis triste et déçue, on l’est tout les deux en fait. Cela fait longtemps qu’on attend ce moment et même si ça allait être super stressant pour moi je voulais qu’il arrive plus que tout. On remet ça au lendemain, pas le choix!

2 août à Charles de Gaulle. Pas de retard cette fois, il arrive c’est sûr! Mon père m’a accompagné et reste dans le parking pour nous laisser nous rencontrer tout les deux sans pression. Mon père a toujours été comme ça, plein de petits gestes discrets qui montrent sa gentillesse. J’attend mais je trépigne d’impatience!

C’est bon il a atterri! Je lui envoie des messages. Je suis tellement stressée! J’ai le palpitant qui est à cent à l’heure j’ai l’impression que je vais exploser tellement je suis tendue. Milles questions se bousculent toutes plus folles les unes que les autres: “et si on ne se plait pas?”,”et si c’était un pervers?”,”et si je m’embarque là dedans et que je finis dans un état épouvantable?”, “Et si ça marche?”, “Dans ce cas là il faut conserver la relation à longue distance tu es prête à ça?Non…” “Arrête de réfléchir! Profite! Ça durera le temps que ça durera!” Je met ma musique a fond, du Coldplay pour me calmer.Je scrute quand même le visage des gens, “est-ce lui? Pourquoi il n’arrive pas?...”




“Ah le voilà!”
“Il est plus petit que ce que j’imaginais.”
Il arrive passe la porte et j’avance vers lui. Il dépose son sac au sol et on se prend dans les bras l’un l’autre. La sensation est étrange… J’ai l’impression que j’ai toujours été dans ses bras et en même temps c’est tout nouveau. On s’embrasse et là c’est pareil! Ses lèvres me sont familières et en même temps c’est nouveau. C’est la première fois que ça me fait cet effet, je suis perturbée mais en même temps la sensation est très agréable. On rejoint mon père, silencieusement, on s’est pris la main. Je me sens toujours stressée, le premier contact s’est bien passé mais ensuite? On monte dans la voiture. J’ai des souvenirs vagues de ce qu’il s’est passé parce que j’étais tellement stressée et plongée dans mes pensées.Je repensais à ce premier baiser, à la sensation de sa main enlacé avec la mienne...Je sais que nous avons passé le trajet main dans la main et que mon père lui a posé quelques questions. Nous nous sommes retrouvés au restaurant pour déjeuner. Je me suis un petit peu plus détendue, ça se passait bien on avait des choses à se dire, on était sur la même longueur d’onde à peu près (j’étais beaucoup plus stressée que lui j’en suis sure mais on était tous deux émus). Le déjeuner passé on est allé chez moi. Je ne me souviens honnêtement plus de l’après midi. J’imagine que soit on s’est promené soit nous sommes resté à la maison. Je penche plutôt pour la seconde je crois qu’il y avait mon ordi à réparer à ce moment là...

Une des premières photos qu'on a prises lui et moi
Petit à petit je me suis détendue et j’ai profité de sa présence mais comme tu vois ça n’était pas si évident que ça pour moi dès le début. Il fallait s’ apprivoiser voit-tu? Et ça demandait un peu de temps ensemble.
Le fait de rencontrer quelqu’un sur internet est un geste non anodin et si un jour tu veux passer le pas je te conseille de prendre des précautions surtout si tu es une fille. Comme tu l’a lu je l’ai rencontré par chez moi et mon père était là s’il y avait un soucis… Il n’y en a pas eu mais ça aurait pu arriver. Si tu es un garçon et que tu souhaite rencontrer une fille qui a quelques réticences ne la brusque pas et essaye d’être conciliant au mieux. L’amour c’est ça aussi, rassurer la personne et accepter aussi de ne pas faire confiance du premier coup.

Je suis vraiment tombée amoureuse de mon homme quelques temps après. Mais ça s’est une autre histoire que je te raconterai peut être un jour, qui sait?


Si tu as quelqu’un dans ta vie comment l’as tu rencontré? Si non, décris moi une rencontre amoureuse qui te fait rêver?

Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa

Sentaro, un marchand de dorayaki, voit un jour se présenter à la porte de son échoppe une vieille dame qui veut travailler pour lui. Malgré ses réticences il finit par l’embaucher. Cette rencontre va le changer lui et ses pâtisseries.

Mon avis:
C’est ma collègue qui l’avait conseillé à un client et touchée par son argumentaire je me suis laissée tenter. Je suis de plus en plus attirée par les récits courts. J’y trouve de belles histoires sans trop de longueurs, des petites pépites qui changent des grandes séries.


La lecture des délices de Tokyo est intéressante par le fait qu’on peut la rapprocher des pâtisseries qu’elle décrit. C’est une lecture sucrée, pleine de saveurs. On y retrouve l’exotisme du Japon tout en retrouvant l’aspect universel qui fait que le livre nous touche. La lecture est rapide je l’ai fini en une journée et pourtant elle vous marque doucement. Ce livre laisse une emprunte sur vous, à la fin de ce récit on est plus à l’écoute de ce qui nous entoure ce qui est au final le thème de ce roman. Je vous conseille ce livre. Pour ma part c’est un coup de cœur!





Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa sont disponibles aux éditions Albin Michel et Pocket.

Le père Goriot d'Honoré de Balzac

Dans une pension parisienne, différents personnages y cohabitent, il y a ce jeune étudiant qui veut gravir les échelons sociaux, ce personnage énigmatique mais plein de charme, et ce pauvre homme à qui personne ne parle mais qui perd petit à petit son argent.

Mon avis:

Que ce soit clair, on m’avait demandé pour mes études de lire du Balzac. Je m’étais trompée une première fois et avais lu le Colonel Chabert à la place du père Goriot. Donc au final j’ai lu les deux.
Le début a été difficile, les 50 premières pages sur la pension, ses habitants étaient honnêtement à mourir d’ennui. Il fallait vraiment que ce soit une prescription pour que je m’accroche. Heureusement, par la suite ça s’améliore. J’ai été touchée par Eugène de Rastignac, l’étudiant, qui malgré son honnêteté veut se confronter aux affres de la vie parisienne dans tout ce qu’elle a de plus vicieux, par le père Goriot qui veut faire plaisir à ses filles quitte à se sacrifier. On s’attache aux personnages et malgré quelques lourdeurs du au style de l’époque finalement le père Goriot a été une bonne lecture. L’oeuvre de Balzac est vraiment impressionnante et peut être un jour je continuerai à suivre les aventures d’Eugène de Rastignac.

Le père Goriot d’Honoré de Balzac est disponible aux éditions Pocket, Folio et dans d’autres éditions d’ouvrages scolaires.

lundi 5 février 2018

Je deviens semi-végétarienne


Il y a un moment où tu décide de commencer à changer ta façon de faire, à respecter ce en quoi tu crois et ce moment est arrivé récemment pour moi.Je suis devenue semi-végétarienne!

D’où ça m’est venu?

Soupe au potiron de ma maman
(convient aux lacto-végétariens)
Cela faisait un moment que je voulais commencer à faire attention à ce que je mangeait. 
Je voulais réussir à bouger ça pour ma santé, par acte citoyen et parce que la cause animale m’intéresse.

 Mais jusqu’ici je n’y arrivais pas, la principale raison était la flemme mais je m’inventais des excuses “c’est pas moi qui cuisine je vais pas commencer à faire chier tout le monde avec mon régime”, “Petite fille, fille et sœur d’agriculteur, est-ce que je leur fait pas un coup en traître alors qu’ils ont déjà du mal à survivre?”, “Je m’y mettrai quand je vivrais seule ça sera plus facile”, “puis c’est bon la viande quand même!”... Bref! Je remettais toujours au lendemain cette décision. 
A la maison on faisait quand même attention à manger moins de viande rouge, mais on mangeait toujours de la viande. 

C’est lors d’un atelier de prise de parole que j’ai vécu une expérience qui a été le déclic “ Flore faut que tu te bouge, si tu fais ne serait ce qu’un pas c’est déjà un pas de fait!” Alors voilà du jour au lendemain je suis passé au semi-végétarisme. 


Qu’est-ce que le semi-végétarisme?

Semi-végétarisme késako? Et oui si tu es un carniste et/ou que tu ne t’es pas intéressé à ces modes de vie tu n’es peut être pas au courant des différents types de végétarisme. Je vais te mettre en lien un article qui t’explique très bien ces différents modes d’alimentation afin que tu puisses te renseigner. 

Donc tu l’auras lu j’ai banni les viandes rouges de mon alimentation. Est-ce que c’est dur? Comment je le vis? Et bien je t’explique tout ça! 



Est-ce facile de passer au semi-végétarisme?

De base, je ne suis pas ultra fan des viandes rouges, la grosse entrecôte de bœuf ne m’a jamais fait saliver du coup m’en passer n’était pas spécialement un soucis pour moi. J’étais de toute façon plus fan de volaille et de poisson donc passer à ce mode de vie restait jouable pour moi.

Cependant, j’ai vu qu’un truc allait me manquer: la charcuterie. Saucisson, lardon, jambon… Tout ceci j’aimais bien! Depuis que je fait ce régime c’est le truc qui me manque le plus, mais j’essaye de trouver des compensation.

Est-ce que c’est facile? Oui et non, comme ce n’est pas moi qui cuisine c’est vrai que c’est un problème plus pour la personne qui le fait, mais je vois déjà au restaurant que les plats végétariens sont peu nombreux sur une carte. Je suis allé à la pizzeria avec des membres de ma famille le lendemain de ma prise de décision sur les 20 pizzas de la carte je ne pouvais pas en prendre 16 (merguez, épaule, bœuf…) et sur ce qui restait il n’y en avait qu’une sans viande et encore il y avait un œuf dessus donc heureusement que je n’avais pas décidé d’être vegan je n’aurais pas pu manger là-bas! Il faut faire attention aux étiquettes aussi, de la viande que je ne peux pas manger se cache partout et je me suis retrouvée à manger du porc pas, parce que je le voulais, mais parce que j'ai mangé des bonbons avec de la gélatine de porc dedans.

Cependant,j’ai deux cas concrets à te montrer qui te prouve que mon régime peut ne pas être un soucis.
- Mon père a cuisiné une omelette aux lardons. Dans la poêle d’un côté il avait mis des lardons de porc et de l’autre des lardons de volaille (qui sont super bons honnêtement). J’ai mangé ma moitié même si c’était dans la même poêle a aucun moment cela ne m’a dérangé! 
- Lors d’un week end avec la famille de mon homme c’était barbecue, ils ont cuisinés du lapin et de l’agneau. Deux viandes que je ne peux pas manger, mais je me suis régalée avec une super tarte aux rutabagas et de la salade. A aucun moment je n’ai eu l’impression de manger moins et de ne pas avoir ma part. 



Comment à réagi mon entourage?

Yaourt Glacé aux fruits
(convient aux lacto-végétariens)
Plutôt bien en règle générale! Aucun ne me suis mais ils sont plutôt accommodants lorsqu’ils cuisinent et sont assez compréhensifs sur les raisons qui m’ont poussé à changer mon alimentation. Mais je sais que ça peut être contraignant donc je fais des efforts aussi!


Quelles étapes après? 

Je pense que quand je vivrai chez moi j’essayerai petit à petit de réduire les apports en viande. Pour l’instant, je mange encore volaille et poisson tout les jours mais l’idée serait d’en manger qu’une fois la semaine et à terme peut-être devenir soit pollo-végétarienne (végétarienne qui mange encore de la volaille) soit pesco-végétarienne (la même chose mais qu’avec le poisson). J’y vais petit à petit je me fait déjà à ce nouveau mode de vie et réduirait pas à pas, Rome ne s’est pas construite en un jour! Et j’ai d’autres choses à changer à mon mode de vie, comme faire des efforts vers un mode de vie plus minimaliste, j’ai quelques belles découvertes à faire pour avoir la vie que je souhaite!