lundi 26 mars 2018

Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

Charlie Gordon a 33 ans et l'âge mental d'un enfant de 6 ans. Il voit sa vie bouleversée le jour où, comme la souris Algernon, il subit une opération qui multipliera son Q.I. par 3. Charlie va enfin pouvoir réaliser son rêve : devenir intelligent. Au jour le jour, il fait le compte rendu de ses progrès. Mais jusqu'où cette ascension va-t-elle le mener?


Mon avis: 
Je cherchais un livre audio à écouter un soir et puis je suis tombé sur ce livre. Xavier de la librairie Scylla nous en avait parlé en cours et le résumé me plaisait beaucoup. En écoutant l'extrait je me suis dit tout de suite qu'il fallait que je l'achète et qu'il allait me faire pleurer. Ça n'a pas raté à la toute fin, la dernière phrase m'a fait pleurer. L'histoire de Charlie Gordon est bouleversante on voit son évolution après l'opération, son rapport aux autres qui évolue, le regard justement des autres, de la société sur lui. 
Le côté livre audio a été un plus et un moins. La voix et le jeu de Grégory Gadebois sont parfaits et renforce le côté "compte rendu" personnels qui sont  présents dans le roman. Mais il y a les progrès dans l'écriture de Charlie qu'on ne voit pas. Ce pourquoi, un jour surement, je le lirais.

Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes est disponible aux éditions J'ai Lu.

La grammaire est une chanson douce d' Erik Orsenna

Un jour le bateau de Jeanne et Thomas (frère et sœur) fait naufrage et ils échouent miraculeusement sur une île inconnue. Mais la tempête les avait tant secoués qu'elle les avait vidés de leurs mots, privés de parole. Accueillis par Monsieur Henri, un musicien poète et charmeur, ils découvriront un territoire magique où les mots mènent leur vie : ils se déguisent, se maquillent, se marient.

Mon avis: 
C'est la mère de mon homme qui m'en avait parlé. Un livre qui fait de nombreux clin d’œil à la langue française, c'était prometteur. 
J'avais besoin de quelque chose de simple après les livres un petit peu plus lourds que je venais de lire. C'était juste parfait à ce moment là. Le livre est bourré de références à la langue française et c'est vraiment sympathique à lire. Il y a quelques idées que j'ai beaucoup aimé notamment le rapport de Jeanne et Thomas à la langue à la fin du roman. C'est un livre qui peut être lu à n'importe quel âge pour moi et qui peut vous donner le goût de la grammaire. La plume d'Erik Orsenna est simple mais précise ce qui en fait un livre très facile à lire.

L'appel de Cthuluh de H.P. Lovecraft

Boston, 1926. Suite au décès, dans des circonstances étranges, de son grand-oncle, Francis Thurston découvre dans les documents dont il hérite l’existence d’une secte vouant un culte à une créature innommable, endormie depuis des millions d’années.
Sacrifices indicibles pratiqués dans les bayous de Louisiane, meurtres mystérieux perpétrés dans divers endroits du globe, artistes sombrant dans la démence après des visions nocturnes terrifiantes, renaissance de cultes ancestraux et surtout, une cité cyclopéenne surgissant de l’océan lors d’une tempête… Thurston va comprendre peu à peu que les recherches de son grand-oncle concernant le culte de Cthulhu étaient bien trop proches de la vérité et que, dans l’ombre, des adeptes œuvrent au réveil de leur dieu païen, prêts à faire déferler la folie et la destruction sur le monde.





Mon avis:
Lovecraft ça fait longtemps que j’en entend parler et Cthuluh aussi. C’est un des piliers de la pop culture et du jeux de rôle. Tu imagines bien que c’était limite un sacrilège que je ne m’y suis pas intéressée avant. Et bien figure toi que j’ai toujours freiner avec Lovecraft parce qu’on m’avait dit que c’était un maître de l’horreur et que je me sais facilement impressionnable. Mais c’est le fait qu’on démarre un JDR sur “L'appel de Cthuluh” qui m’a fait me décider à le lire.
Je l’ai lu très vite, le récit est court et nous montre un homme qui suis les traces des recherches de son oncle sur le mythe d’un dieu étrange. Créature abyssale, avec une tête de poulpe, des ailes de dragon et un corps humain. Cthuluh est un monstre abominable emprisonné dans son royaume de Ryleh, attendant d’être réveillé pour semer le chaos sur la terre.
Le récit est efficace, bien mené et j’avais l’impression d’être une scientifique qui observe les différents indices sur ce culte étranges afin d’en tirer une vérité ou un sens.

L’appel de Cthuluh est un bon livre pour entrer dans le monde de Lovecraft, court et efficace il vous emportera facilement, vous laissant à sa fin l’envie d’en savoir plus sur ce culte et ce personnage de Cthuluh. L'appel de Cthuluh de H.P. Lovrecaft est disponible aux éditions Points.

mercredi 21 mars 2018

Allumer la lumière...

Hello, désolée pour ce silence de deux semaines j'étais malade et j'avais de grosses montées d'angoisses et de stress, je t'en parlerai surement un jour. Quelque chose qui fait autant partie de ma vie doit bien un jour finir ici, je suppose...

Mais aujourd'hui je voulais te parler d'autre chose, quelque chose qui est un peu lié à ça: au stress et à l'angoisse.

Je veux te parler du regard qu'on a sur soi.


Il y a quelques temps sur un réseau social (Facebook pour ne pas le citer), j'ai vu passer un article portant il me semble quasiment le même titre que celui que tu es entrain de lire. C'était une lettre ouverte d'un homme parlant de ce fait qui angoisse certains et certaines: allumer la lumière en faisant l'amour.

Tu le comprendras, ce n'est pas la lumière qui dérange mais le point de vue que l'on a sur son corps. On se sent tellement moche, tellement non désirable, qu'on a pas envie que la personne avec qui on le fait puisse nous voir dans cet état. 
Je dis "on" je dis "nous" parce que souvent je me retrouve avec cette pensée. Pas forcément pendant que je fais l'amour mais au quotidien. Je me demande toujours, à chaque instant pourquoi mon homme m'aime moi? Il n'y a pas de réponses à cette question je le sais. C'est comme ça et c'est tout, et bien qu'il m'ai dit plusieurs fois pourquoi je peux être aimée il y a peu de moments où je le crois. Ce n'est pas de la fausse modestie, ce sont de vrais moments de doutes, de questionnement qui m'empoisonnent le quotidien et me font souvent me sentir extrêmement mal

Alors oui, lorsque quelqu'un comme moi se retrouve à faire l'amour en pleine lumière je peux aisément comprendre toute la gêne que la personne a. Je l'ai vécu aussi. Et je peux comprendre aussi le point de vue de l'autre personne qui veut nous voir en pleine lumière.Je m'explique. 

Souvent, au boulot, dans la rue, un peu partout en fait, je me retrouve à regarder les gens. Les regarder et essayer de leur trouver des choses positives. Je ne le fais pas tout le temps,( à vrai dire quand j'ai passé une journée de m**** ou que je suis bien fatiguée j'ai plus tendance à trouver du négatif que du positif.) mais souvent en fait les gens ont toujours quelque chose qui m'attendri. Un bijoux, un sourire, un vêtement, une coupe de cheveux, leurs yeux... C'est un peu superficiel mais je me vois mal aller discuter avec eux ou ne serait ce que leur dire ce que j'ai aimé chez eux. 
Au boulot, c'est plus facile, j'arrive à sortir un petit "j'aime bien votre sac" sans trop de soucis. Nous sommes dans un espace "de communication". Dans un commerce souvent on peut s'attendre à parler à des gens, ne serait-ce que la caissière ou la personne à l'accueil avec un simple "bonjour".
J'essaye de leur dire parce que j'imagine que ce compliment peut être va leur apporter un peu de bonheur au quotidien, un petit plus pour l'ego. 

Je crois du fond du cœur que c'est un début pour les gens comme moi:un petit compliment. On ne sait pas toujours l'accepter mais juste l'écouter pour commencer. Ensuite,oui savoir l'accepter serait la prochaine étape. Ce n'est peut être rien pour certains, mais pour d'autres ça leur permet de pouvoir allumer la lumière ne serait ce qu'un instant.

Au début, je ne voulais pas allumer cette lumière mais je l'allume maintenant. Parce que j'ai le droit! J'ai le droit d'espérer qu'on m'aime comme je suis même si je ne m'aime pas moi. Pourquoi mon homme m'aime? Parce que je suis moi! Et dans ces yeux il y a tout les compliments du monde entiers. J'allume la lumière parce que je veux voir dans ses yeux ne serait-ce qu'un instant que je peux être la plus belle femme du monde.

Si tu as du mal à allumer la lumière ne t'en fais pas, un jour peut être que ça viendra ne te sens pas mal de préférer l'obscurité pour le moment. Et à l'inverse, si tu vois la personne que tu aimes ne pas vouloir allumer cette lumière, ne la brusque pas,ne la force pas, prend ton temps, montre lui comment tu la vois. Et lorsqu'elle voudra être en pleine lumière, vous apprécierez tout deux ce moment, j'en suis sûre.