jeudi 29 novembre 2018

Les sorcières de Salem d'Arthur Miller

Résumé:
En 1692, Abigaïl entretient une liaison avec son patron, mais elle est renvoyée quand sa femme l'apprend. Avec ses amies Betty et Tituba, elle s'adonne à un rituel de sorcellerie. Les rumeurs commencent à circuler, des accusations sont lancées. Un procès s'engage, des femmes vont être dénoncées comme sorcières, envoyées en prison puis à la potence.



Mon avis:
Lors de ma dernière chronique (sur Moi,boy) je te disais qu'il fallait bien chroniquer des livres dont on a pas grand chose à dire tellement ils ne nous ont pas marqués. Pour cette présente chronique je vais te parler d'un livre que je n'ai pas aimé. 

Après Âme de sorcière, l'idée de me renseigner sur ce qu'il s'est passé à Salem me trottait légèrement en tête. C'est encore pour la semaine doublée pour mon challenge que l'idée de lire ce livre s'est faite plus présente puisque je devais lire un livre traitant de sorcellerie. 

Le livre décrit tout le procès qu'il y a eu à Salem et la paranoïa religieuse que certaines jeunes filles ont réussis à créer. Je pense que c'est ça qui m'a déranger, n'étant pas croyante de base voir les gens incarnant l'autorité opérer des revirements de situations et de points de vue sur les différents membres de la communauté m'a dégoûtée pour ainsi dire. En particulier lorsque tu apprend qu'ils vont pendre une femme qui, justement, était connue pour être la plus fervente catholique de la communauté.

Du coup, c'est pas que le livre est mal écrit, non il l'est très bien même! puisque faire réfléchir sur cette folie autour de la religion était le but. C'est mon opinion sur la chose qui ne m'a pas fait passé un bon moment. Comme si tu assistait à une conversation où les gens débitent ce qui te semblent être des conneries sans y prendre parti. 

Du coup, je vous conseille quand même ce livre si vous voulez savoir ce qu'il s'est passé à Salem. Mais ne vous attendez pas à vous attacher aux personnages car clairement il y en a aucun qu'on a envie de sauver dans tout ce bourg. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire