samedi 16 février 2019

Une sirène à Paris de Mathias Malzieu

Résumé: 
Nous sommes en juin 2016, la Seine est en crue. De nombreuses disparitions sont signalées sur les quais. Attiré par un chant aussi étrange que beau, Gaspard Snow découvre le corps d'une sirène blessée, inanimée sous un pont de Paris. Il décide de la ramener chez lui pour la soigner, mais tout ne se passe pas comme prévu. La sirène explique à Gaspard que les hommes qui entendent sa voix tombent si intensément amoureux d'elle qu'ils en meurent tous en moins de trois jours. Quant à elle, il lui sera impossible de survivre longtemps loin de son élément naturel....

Mon avis: 
Mathias Malzieu contrairement à beaucoup de gens, je ne le connais absolument pas du groupe Dionysos. Lors d'une excursion à la FNAC il y a des années j'ai regardé une promotion 2 achetés 1 gratuits. Et dans le lot je ne sais pas pourquoi j'ai choisi la mécanique du cœur

J'ai bien fait parce que j'ai découvert un univers et une écriture qui m'ont transportés, bouleversés même. J'avais adoré. 

Quelques années plus tard, je tombe sur le plus petit baiser jamais recensé, je le lit, encore un gros coup de cœur. Décidément, j'adore la poésie de ce monsieur. 

Alors oui en tant que libraire quand j'ai vu qu'Une sirène à Paris,un nouveau livre de Mathias Malzieu sortait, j'étais aux anges. Je l'attendais, était sûre que ça allait être mon futur coup de cœur à présenter à la librairie...Est-ce le cas? 

Eh bien, pour tout te dire... non. Mais là c'est clairement ma faute. J'en attendais trop, beaucoup trop. J'attendais des mots qui me fassent vibrer, un histoire loufoque mais irrésistible. C'est pas qu'ils n'y sont pas, mais mon niveau d'exigence était tellement haut que la réalité ne pouvait pas correspondre à ce que je voulais. 

Au final j'ai trouvé la trame de l'histoire assez classique, la poésie de Mathias Malzieu en dessous cette fois. A aucun moment je n'avais envie de m'arrêter noter ce qu'il avait écrit (ce qui m'était arrivé pour les deux précédents). A des moments, je me perdait carrément dans la spatialisation des personnages. Je ne savais plus si le personnage était chez lui ou sur les bords de seine, sans parlé de la course poursuite de fin que j'ai trouvé hyper alambiquée. Je n'étais pas attachée aux personnages ce qui fait que leurs enjeux me passaient clairement au dessus de la tête. Au final, je ne l'ai pas trouvé mauvais mais il m'a déçu. 

Je crois juste qu'avec moi la magie n'opère plus, ça pourrait me rendre triste mais dans un sens ça ne me dérange pas. J'ai beaucoup aimé découvrir sa plume et je continuerai à le conseiller en tant que libraire. Mais je pense que j'en ai fait le tour.  Lorsqu'on lit trop d'un même auteur, il arrive qu'on finisse par se lasser. Je crois que c'est le cas avec lui. Peut être que je lirais celui qui est dans ma PAL, mais pas avant des années. 

Ça t'es déjà arrivé toi, d'en attendre trop d'une oeuvre et que du coup tu sois déçu? 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire